Ma lettre personnelle

 

Chers patients, chères patientes, après très exactement 20 ans de pratique exclusive de la réimplantation capillaire, après avoir été formé par l’un des meilleurs spécialistes au monde, le Docteur Pierre Bédard, dans sa magnifique clinique de Montréal, après avoir exercé dans les plus prestigieuses cliniques parisiennes, mais aussi collaboré en Suisse, en tant que responsable du département capillaire de Laclinic de Montreux, j’ai décidé il y a maintenant un an de prendre  un peu de distance par rapport à ma spécialité.

Cette décision, découla de l’analyse que je fis de la situation de mon métier, qui, au fil du temps, avait vu le business remplacer la bonne pratique médicale, dont les fondements reposent sur le diagnostic et l’information, et non sur la vente d’une quelconque technique qui serait destinée à 100% de bons candidats.

Je ne pus, en effet, que constater ces dernières années, l’aggravation de la situation quant à ces dérives anti déontologiques.

La greffe de cheveux, plus encore qu’hier était devenue un marché… les patients des consommateurs… les médecins des commerçants, même s’il pouvait encore exister, ici ou là, quelques exceptions ; donc rien de très favorable qui puisse m’inciter à reprendre du service.

Je n’ai, malgré tout, jamais désespéré de trouver un remède au mal qui contaminait ma profession, continuant à rechercher, de manière aussi apaisée que possible,  quelle pourrait être la solution pour vous offrir les meilleurs soins.

Fallait-il abandonner, ou alors se battre contre cette dérive commerciale, quitte à me retrouver bien seul au milieu des géants de la médecine business.

Fallait-il abandonner, ou partir à la conquête de quelques résistants comme moi, qui voudraient défendre les mêmes valeurs d’humanité, de respect et de professionnalisme.

J’ai finalement décidé de me battre, et de mener la révolte la plus pacifique du monde… une révolte, par les mots… une révolte, par l’explication presque scolaire des qualités et des défauts de cette discipline passionnante, mais aussi par la dénonciation de certaines fausses informations qui n’ont cessé, depuis des années, de vous être délivrées.

Pour celles et ceux qui se retrouveront dans cette philosophie, qui veut que le conseil prime toujours sur l’acte lui même, je veux les remercier, comme je remercie les plus de 5000 patients que j’ai reçus en consultation, et les plus de 2000 patients que j’ai traités avec le plus grand succès

C’est donc avec un grand plaisir que je me mets à nouveau à votre disposition, pour vous éclairer, vous rassurer et vous informer, en toute objectivité, de la bonne ou mauvaise indication que vous représenteriez.

Je ne cesserai de rappeler que le plus important pour moi n’est pas de vous proposer à tout prix d’avoir recours à un acte, quel qu’il soit, mais de vous aider à comprendre et trouver  la meilleure solution à votre problème de calvitie.

La vie ne tient peut-être qu’à un fil, mais certainement pas à quelques cheveux. Elle restera, avec ou sans cheveux, merveilleuse, pour qui aura compris là où est l’essentiel.

doc-27-sept-2016-1056