Le concept de l’unité folliculaire

Une unité folliculaire est constituée de 1 à 4 cheveux

En pratique, cela veut dire que les cheveux émergent à la surface de la peau, non pas, comme nous aurions pu le croire, de façon isolée, mais par bouquets, par le même orifice.

Lors de la découpe de la bandelette après prélèvement FUT, ou lors du prélèvement FUE, nous retrouvons la même organisation sous forme d’innombrables unités.

Sauf cas particulier d’unités qui seraient constitués d’une majorité de 4 cheveux et donc trop grossières pour reconstituer une bordure frontale esthétique et harmonieuse, il est important de préserver leur intégrité.

L’unité folliculaire est comparable à une famille

Chacune de ces familles est formée, par exemple, d’un célibataire (pour les un cheveux), d’un couple (pour les deux cheveux), d’un couple avec enfants (pour les trois ou quatre cheveux).

Sauf cas particuliers, il ne faut jamais désunir une famille

Le principe adopté par une grande majorité de spécialistes dans le monde, est que l’on ne doit pas séparer des familles unies.

Pour se faire, l’utilisation d’appareils de fort grossissement, comme par exemple le microscope ou la loupe binoculaire, facilite grandement le travail des assistantes en cas de prélèvement FUT.

En cas de prélèvement FUE, nous devrons donc veiller à adapter la taille de nos instruments dits « punchs » dont le diamètre pourra varier de 0,8 mm 0 1 mm, et parfois plus, lorsque la stratégie l’imposera.

Les cheveux, séparés artificiellement de la famille à laquelle ils appartiennent, seraient en effet coupés d’un système complexe de glandes, appelées glandes sébacées, dont la preuve est aujourd’hui faite qu’il participe à leur bonne croissance, et qu’il ne doit sous aucun prétexte être altéré.

La BIFU ou Bi Follicular Unit implantation consiste dans la réunion de deux familles.

Dans le cas de zones donneuses de faible densité, comportant un très grand nombre d’unités folliculaires constituées d’un ou de deux cheveux, il sera souvent opportun de les réunir, afin d’obtenir un plus grand nombre d’implants de deux trois ou quatre cheveux, souvent nécessaires à l’obtention d’une densité suffisante.