Catégories
MÉDECIN POUR LES CHEVEUX - FRANCE OU ETRANGER

Greffe de cheveux : la Turquie est elle un nouvel Eldorado ?

Si, comme pour 4 millions de français entre 20 et 50 ans, vous perdez vos cheveux, peut-être avez-vous déjà entendu parler de la Turquie ? Et, d’ailleurs, si vous avez fait quelques recherches sur la greffe de cheveux, c’est surement le cas. Car le Bosphore est devenu une destination très prisée pour le traitement de la calvitie. Pensez que, chaque année, c’est environ 100 000 personnes qui s’y rendent dans le but de bénéficier d’une transplantation capillaire. Certains en viennent même à qualifier cette destination du Proche Orient de nouveau paradis capillaire. Cependant pourquoi partir si loin quand il existe des médecins pour les cheveux tout à fait compétents tout près de chez vous ? L ‘attrait pour la Turquie se justifie-t-il réellement ? Et comment s’explique-t-il ? Toutes ces questions, nous allons vous y apporter une réponse.

La Turquie et la greffe de cheveux, pour quels avantages ?

Soyons honnêtes, le principal avantage de la Turquie est économique. Pensez qu’entre Istanbul et Paris votre greffe capillaire peut vous coûter un prix allant du simple au double, voire au triple ou au quadruple. Ce qui, admettons-le, est loin d’être accessoire. Dans le domaine de la chirurgie esthétique, le prix est devenu la première barrière. Et il est tout à fait normal et compréhensible de vouloir faire des économies. Cette différence de prix s’explique par des législations différentes entre nos deux pays. Et par un coût de la vie nettement à l’avantage des rives du Bosphore. C’est ainsi que ce pays aux infrastructures modernes peut offrir des prix si avantageux.

On aurait légitimement pu penser que le prix du voyage comme celui de l’hébergement allait augmenter la facture. Et c’est là que l’ingéniosité turque a renversé la balance. La Turquie possédant un véritable attrait d’ordre touristique, les cliniques ne pouvaient pas laisser passer l’occasion de parler de leur belle région en même temps que de faire la promo de leur médecins spécialistes du cheveu . Les cliniques locales ne s’y sont, en effet, pas trompées et n’ont donc pas hésité une seule seconde à mettre en avant ces aspects. Mais aussi à mettre en place un accueil quatre étoiles en proposant un service médical, voyage et hôtel inclus.

Mais attention aux inconvénients.

Il ne faut surtout pas que vous perdiez de vue que la chirurgie capillaire reste un acte médical. Sans nier qu’il puisse exister de très bons médecins pour les cheveux en Turquie. Comme partout ailleurs. Plusieurs questions se posent, néanmoins. Comment pourrez-vous être assuré de la qualité des soins qui vous seront prodigués ? Vous passerez entre les mains d’un chirurgien que vous n’aurez jamais rencontré au préalable. Dans des infrastructures que vous n’aurez jamais visitées non plus. Vous ignorez tout, ou presque, des bonnes ou mauvaises pratiques du médecin et de son respect de la déontologie médicale ?

Car s’il se trouve de bons médecins en Turquie, il s’en trouve également de plus obscurs. Il n’y a qu’à voir, à ce sujet, certaines annonces qui promettent la greffe de quantités astronomiques de cheveux et la récupération d’une chevelure aussi volumineuse qu’à 20 ans.

Par ailleurs la prise en charge globale du patient est une chose extrêmement importante. Une prise de sang et l’interrogatoire sur les antécédents médicaux et chirurgicaux ne doivent pas être négligés. De même, un suivi post opératoire ne doit jamais être oublié, et ce, dans le total respect des règles déontologiques, quand bien même il s’agit de traiter des cheveux et non de réaliser une chirurgie cardiaque.

Pourquoi faut-il privilégier les médecins de proximité pour les cheveux ?

La calvitie n’est pas mortelle, mais elle est, pour beaucoup, insupportable à vivre. La chevelure est synonyme de force, de virilité et de séduction. Si la greffe de cheveux remédie avec esthétisme et efficacité à la perte de cheveux, néanmoins, elle ne s’improvise pas. La transplantation capillaire n’est pas un acte banal. Le choix de votre médecin spécialiste pour les cheveux ne doit donc pas se faire à la légère. Son sens de la déontologie est importante, tout comme le suivi du patient qu’il mettra en place  et les conditions dans lesquelles il opère. Rien de mieux que de rencontrer son chirurgien capillaire au préalable lors de la consultation pré opératoire. Et de pouvoir le revoir après l’opération pour un meilleur suivi. Tout cela ne peut pas s’effectuer sérieusement depuis la Turquie. Il en va de votre santé.

C’est la raison pour laquelle, choisir la France, ainsi qu’un bon médecin, pour recourir à la greffe capillaire, reste encore, beaucoup d’hommes et de femmes, de loin la meilleure solution, si le patient souhaite réunir : expertise, suivi, mais aussi disponibilité du médecin à tout moment pour gérer une complication qui pourrait survenir, heureusement plus que rarissime.