Catégories
Médecin pour les cheveux

Greffe de cheveux : la Turquie est elle un nouvel Eldorado ?

Si, comme pour 4 millions de français entre 20 et 50 ans, vous perdez vos cheveux, peut-être avez-vous déjà entendu parler de la Turquie ? Et, d’ailleurs, si vous avez fait quelques recherches sur la greffe de cheveux, c’est surement le cas. Car le Bosphore est devenu une destination très prisée pour le traitement de la calvitie. Pensez que, chaque année, c’est environ 100 000 personnes qui s’y rendent dans le but de bénéficier d’une transplantation capillaire. Certains en viennent même à qualifier cette destination du Proche Orient de nouveau paradis capillaire. Cependant pourquoi partir si loin quand il existe des médecins pour les cheveux tout à fait compétents tout près de chez vous ? L’attrait pour la Turquie se justifie-t-il réellement ? Et comment s’explique-t-il ? Toutes ces questions, nous allons vous y apporter une réponse.

La Turquie et les avantages de ses médecins pour les cheveux.

Soyons honnêtes, le premier avantage de la Turquie est économique. Pensez qu’entre Istanbul et Paris votre greffe capillaire peut vous coûter un prix allant du simple au double. Ce qui, admettons-le, est loin d’être accessoire. Dans le domaine de la chirurgie esthétique, le prix est devenu la première barrière. Et il est tout à fait normal et compréhensible de vouloir faire des économies. Cette différence de prix s’explique par des législations différentes entre nos deux pays. Et par un coût de la vie nettement à l’avantage des rives du Bosphore. C’est ainsi que ce pays aux infrastructures modernes peut offrir des prix si avantageux.

On pourrait légitimement penser que le prix du voyage comme celui de l’hébergement sont à rajouter dans la balance. Et en effet, en toute logique, ces différents aspects viennent gréver les économies sur l’opération. Et c’est là que l’ingéniosité turque a renversé la balance. La Turquie possède un véritable attrait d’ordre touristique. C’est donc l’occasion, pour le patient, de profiter du traitement de la calvitie pour faire du tourisme. Les cliniques locales ne s’y sont pas trompées qui n’hésitent pas à mettre en avant ces aspects. Et à mettre en place un accueil quatre étoiles en proposant un service médical voyage et hôtel inclus.

Mais attention aux inconvénients.

Il ne faut surtout pas que vous perdiez de vue que la chirurgie capillaire reste un acte médicalisé. Alors certes il existe de très bons médecins pour les cheveux en Turquie. Comme partout ailleurs. Mais comment pouvez-vous vous assurer de la qualité des soins qui vous seront prodigués ? Vous passerez entre les mains d’un chirurgien que vous n’aurez jamais rencontré au préalable. Quelle est sa déontologie médicale ? Dans des infrastructures que vous n’aurez jamais visitées non plus. Car s’il se trouve de bons médecins en Turquie, il s’en trouve également de plus obscurs. Et à ce sujet il n’y a qu’à voir certaines annonces vous promettant la greffe de quantités astronomiques de cheveux.

Le suivi du patient est une chose extrêmement importante. Une prise de sang et l’information des antécédents médicaux ne sont pas à négliger. Et puis un suivi post opératoire n’est pas à oublier et comment le pratiquer de si loin ? Tout cela relève de la déontologie médicale et est essentiel. Même lorsqu’il s’agit simplement de cheveux.

Pourquoi faut-il privilégier les médecins de proximité pour les cheveux ?

La calvitie n’est pas mortelle, mais elle est, pour beaucoup, insupportable à vivre. La chevelure est synonyme de force, de virilité et de séduction. Si la greffe de cheveux remédie avec esthétisme et efficacité à la perte de cheveux, néanmoins, elle ne s’improvise pas. La greffe de cheveux n’est pas un acte banal. Le choix de votre médecin pour les cheveux ne doit donc pas se faire à la légère. Son sens de la déontologie est importante, tout comme le suivi du patient qu’il mettra en place  et les conditions dans lesquelles il opére. Rien de tel que de rencontrer son chirurgien capillaire au préalable lors de consultations. Et de pouvoir le rencontrer après l’opération pour un meilleur suivi. Tout cela ne peut pas s’effectuer sérieusement depuis la Turquie. Et pourtant il en va de votre santé. C’est la raison pour laquelle il vaut mieux choisir la France pour sa greffe capillaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *