LE ROBOT ARTAS

 

 

 

Le robot ARTAS est un système qui permet de réaliser un prélèvement FUE de manière automatisée.

Il a été autorisé par la FDA et bénéficie du marquage CE.

Ce robot permet un certain gain de temps si l’on se réfère à un prélèvement manuel, et donc autorise à réaliser des séances plus importantes d’implantation capillaire en une seule séance.

Le bras du robot est guidé par l’image. Il nécessite que soient définies des zones de prélèvement distinctes en fonction de l’orientation des cheveux, imposant malgré tout de nombreuses poses qui relativisent malgré tout le gain du temps.

La qualité des prélèvements n’est pas forcément meilleure qu’avec une excellente assistante, mais le prix de l’intervention du fait du coût à l’achat du robot peut multiplier par 3 ou 4 le prix d’une séance de greffe de cheveux pour qui calcule le prix aux greffons et non à la séance.

Nous sommes au début de l’automatisation et rien ne saurait justifier de ne pas s’intéresser à ces nouvelles techniques qui devraient dans l’avenir se démocratiser.

Je reste pour ma part toujours persuadé qu’il faut rester prudent lorsque l’on parle de méga sessions. 3000 implants prélevés en une séance ampute largement la zone donneuse notamment chez le jeune chez qui l’on ne sait pas ce qu’elle deviendra dans l’avenir. Attention donc à ne pas prélever des cheveux qui tomberont dans l’avenir du fait des antécédents héréditaires et de l’imprégnation androgénique.

Enfin, il n’est pas possible d’exclure que dans certains cas, par exemple les fumeurs, une  réimplantation de 3000 implants en une seule séance, qui plus est sur une petite surface puisse faire largement faire souffrir la peau, qui ne serait plus assez vascularisée. Ma préférence va donc pour le moment à deux séances étalées de quelques semaines ou quelques mois, moins onéreuse et tout aussi efficace.